14 novembre 2006

Thompson submachine gun calibre .45, M1928 A1 et M1A1

La thompson M1928 de 11,43mm fut sans doute le plus fameux des pistolets-mitrailleurs. Il fut immortalisé par les légendes de hors-la-loi et les innombrables films de gangsters. Pourtant, le thompson eut des débuts guère prometteurs. Au départ, conçu comme un "balait de tranchées" destiné à l'assaut des tranchées allemandes du front de l'Ouest pendant la grande guerre et ainsi sortir de l'impasse. Malheureusement, cette arme arriva trop tard pour être utilisée sur le front. Mais n'ayant pu servir les militaires, elle servit efficacement aux contrebandiers d'alcool et aux briseurs de grève.

Parmi les militaires, les premiers à reconnaitre officiellement l'utilité de cette arme fut le corps des Marines des Etats-unis et ce dès 1928, ils s'en servirent en Chine et en Amérique centrale et du Sud, certains exemplaires furent même utilisés en espagne (ce qui confirme que ce malheureux pays fut bien le banc d'essais pour les armes des grandes puissances).

En 1939, le thompson était le seul pistolet-mitrailleur fabriqué en série et ce hors de l'Europe. De ce fait, quand la guerre éclata en europe, la Grande-bretagne et la france en commandèrent de grandes quantités. Mais c'est surtout l'armée americaine qui passa les plus importantes commandes (plus de 318 000 armes à la fin 1940). Mais la complexité du thompson et sa fabrication de haute qualité entrainèrent un prix exessif (plus de 600$ l'unité). Néanmoins, la fiabilité et l'efficacité de la thompson dans le combat rapproché et le combat de rues en firent l'arme préférée des commandos britanniques et des rangers américains pendant toute la durée du conflit. C'est sans doute sa réputation d'arme redoutable et son attrait esthétique qui firent de la thompson une arme très estimée . Voici quelques données techniques; poids: 4,88kg, cadence de tir: 725 coups/minutes, vitesse initiale: 280 m/s.

L'armée americaine adopta cette arme en 1942, quand elles eut la nécessité d'équiper ses forces d'une telle arme vu son expention grandissante. Il faut remarquer qu'elle avait déja fait l'acquisition d'un petit nombre de ces armes pour les tester, de plus, les "marines" l'utilisaient depuis 1928. La thompson qui fut adoptée par l'armée americaine sous le nom de M 1928 ou M1928 A1, représentait le modèle original qui fonctionnait selon le système de "recul retardé" de la culasse. Dans le but de la maintenir en position de fermeture tant que la pression des gaz n'aurait pas considérablement diminué, la culasse de ce modèle comportait une fenêtre inclinée dans laquelle se déplacait un loquet. Celui-ci verouillait la culasse au moment du tir. L'angle de la fenêtre était calculé de telle sorte qu'à l'instant où la pression des gaz devenait très forte , le loquet se coinçait contre une butée de la boite de culasse. Quand la pression était retombée, le loquet libérait la culasse qui pouvait ainsi reculer et déclencher le cycle habituel d'opération: extraction, éjection, armé, introduction d'une nouvelle cartouche ... . Il faut remarquer que c'est en 1915 que John Blish fit breveté sa "fermeture de culasse pour armes à feu", le verouillage Blish était la principale caractéristique du thompson original.

Le problème est que ce système compliquait la fabrication de l'arme. Ce qui obligea l'armée americaine à demander une version simplifiée dont la cadence de production pourrait être plus élevée. On abandonna donc le système de verrouillage et on adopta le fonctionnement classique par simple recul de la culasse, d'autres petites modifications mineures furent apportées, cette nouvelle version fut baptisée M1 et fut adoptée en 1942. Mais malgré ces changements, la thompson posait toujours des problèmes de production. De ce fait l'armée continua à expérimenter divers autres modèles qui lui étaient proposés. Finalement, elle se rendit à l'évidence que si elle voulait un modèle bien spécifique et adapté à ses besoins, elle devrait produire elle-même cette arme simple et bon marché, c'est pourquoi elle produisit elle-même la M3.

Comme l'armée americaine, l'armée britannique fut longtemps hostile à la mitraillette. Pourtant lorsque la guerre commenca en 1939, les anglais se rendirent bien vite compte que ces armes méprisées étaient absolument indispensables dans la guerre moderne. Ils expérimentairent donc tout ce qui se qui s'était fait jusque-là pour ainsi pouvoir définir leurs désirs, (bien qu'à ce moment là, la question était plutot de savoir ce qu'ils pouvaient obtenir) car à leur avis, la meilleure arme de ce genre était la "Suomi" finlandaise, mais les finlandais avaient besoin eux-même de tout ce que leur usine pouvait produire. Les britanniques n'urent plus le choix que de se retourner vers leur deuxième choix: la thompson américaine, mais cette mitraillette avait plusieurs défauts; elle était loude (4,88 kg), sa fabrication difficile, et enfin elle coutait fort chère. Heureusement, un avantage compensait tous ces défauts: elle était très sûre. Car même plus tard lorsque apparurent des mitraillette moins onéreuses et plus perfectionnées, beaucoup de soldats refusèrent de se séparer de leur thompson, affirmant qu'ils pouvaient lui faire confiance en toute circonstances!. Il faut noter que les premiers modèles étaient équipés d'un chargeur-tambour de 50 coups (dont le brevet déposé par Oscar Payne remonte à 1920), bien que ce modèle convenait bien à une rue de Chicago, il convenait déja bien moins sur un terrain de battaille. En effet, les patrouille de nuit anglaises sur le front sarrois au début de 1940 relatèrent que dans un chargeur-tambour à moitié plein, les cartouches remuaient, et que le bruit ainsi créé attirait le feu ennemi!. Cependant, le cout et les difficultés d'approvisionnement en thompson conduisirent les anglais à consevoir une arme qu'ils pourraient fabriquer eux-même, c'est ainsi que fut créer la Sten.

Posté par guillaume5021 à 17:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Thompson submachine gun calibre .45, M1928 A1 et M1A1

    demontage Thompson

    INSTALLE TOI DEVANT UNE TABLE OU PAR TERRE SUR UNE TOILE DE TENTE tu regardes bien et comme n'importe quel Yankye ou ex gardien de vache Francais reconverti d'occasion soldat de Marine tu va y arriver Cette arme est faite pour les gens simples
    B ONNE CHANCE

    Posté par le sioux, 28 juin 2011 à 18:44 | | Répondre
  • je viens d'acquerir par hasard une M1 mais je ne suis pas sopecialiste et je n'ai pas de doc pour le demontage-remontage et l'entretien.
    Quelqu'un peut-il m'aider

    Posté par Franck, 07 octobre 2007 à 18:53 | | Répondre
Nouveau commentaire